Brocard SARL
Installation, entretien, dépannage... Chauffage, plomberie, climatisation
Pour plus de renseignements
36, Rue des Ecoles
Marzelay
88100 SAINT DIE DES VOSGES
FRANCE

Tél. 33 (0)3 29 56 45 17

Mickaël GOURY
Directeur
Tél : 33 (0)3 29 56 87 09
Mobile : 33 (0)6 13 79 14 59

 
 
Contactez-nous

 

Qui sommes-nous ?



Notre Société, plus que centenaire, est une partie intégrante du Groupe JULES CUNIN depuis l'année 2003 ; spécialisé dans les domaines du Génie climatique, des Ouvrages sanitaires et des Tuyauteries industrielles, à ce titre nous maîtrisons toutes les ingénieries, techniques et tous les corps de métiers exécutants dans ces domaines.

Notre Société intervient habituellement pour des chantiers localisés dans un secteur géographique correspondant à la partie nord est de la France. Cependant nos interventions ne sont pas limitées à ce secteur géographique et nous pouvons répondre à toute sollicitation de travaux sur l'ensemble du territoire français (métropole).

Notre Société intervient dans les secteurs nécessaires à la construction, la réhabilitation, ou à la rénovation d'un ouvrage d'habitation, de bâtiments tertiaires ou industriels.

 
 
C’est aux environs des années 1874 que le nom de l’entreprise BROCARD apparait en tant que plombier zingueur en Alsace.
Le fils du fondateur, Aloïs BROCARD est entré dans la vie active entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle. Comme beaucoup d’Alsaciens et de Lorrains, ne voulant pas tomber sous la botte Allemande, il franchit la nouvelle frontière et s’installe dans les Vosges.
À cette période le développement de l’industrie s’accompagne de la construction de nombreuses usines ; de même les industriels, avaient besoin de se loger dans des demeures bourgeoises avec tout le confort « bains pour monsieur et bains pour madame », lingerie, cuisine, office, sans oublier le chauffage central.
Les travaux de ferblanterie étaient très nombreux et demandaient beaucoup de main d’œuvre. Dans l’atelier, durant la mauvaise saison, les hommes fabriquaient tout le matériel nécessaire tel que : chéneaux, tuyaux de descente, colliers, coudes, etc.
Aloïs BROCARD durant sa carrière a formé beaucoup d’apprentis, souvent, il donnait de l’argent à des jeunes hommes formés par ses soins, pour qu’ils s’installent à leur compte. Il offre son entreprise d’Épinal ouverte dans les années 1930/1935 rue de la Bolle à l’un de ses ouvriers, mais bien vite, celui-ci mélange chiffre d’affaires et bénéfices et se retrouve en faillite. Pour ne pas voir le nom de Brocard associé au déshonneur d’une faillite, il paye la totalité des dettes et récupère ainsi son matériel. Il décède, à 65 ans environ à Strasbourg.
Après la mort de son père, Madeleine BROCARD née en 1902, se tourne vers Émile ROUSSEAU ; son frère Raymond tombé malade étant décédé pendant la guerre à 40 ans ; elle lui demande de l’aider à rouvrir l’entreprise de Saint-Dié. Le premier Janvier 1950, elle remet sur pieds l’entreprise de son père en sommeil depuis plusieurs années. C’est ainsi qu’à Saint-Dié renaît l’entreprise BROCARD, et à Épinal, l’avènement de l’entreprise ROUSSEAU.
Les débuts ne furent pas faciles en ces années d’après guerre ; difficultés pour recruter du personnel qualifié, difficultés pour s’approvisionner en matière première, d’autant que les concurrents, dénigrent cette femme qui veut se mettre dans les affaires.

La SA BROCARD débute avec trois associés, dont Madame Brocard, son fils Jean-Marie Gérard et Lucien Ackermann qui durant de nombreuses années sera le fer de lance de l’atelier de ferblanterie.
L’approvisionnement des chantiers, en cette époque n’est pas des plus facile, car il faut se rendre chez les grossistes à Nancy ou bien Strasbourg ; discuter avec les fournisseurs, voire leur forcer la main pour rapatrier les appareils destinés aux chantiers, le tube galvanisé, le plomb, les tuyaux en fonte et également le tube cuivre qui était contingenté.
Lors de la reconstruction de la ville de Saint-Dié, il fallu procéder à la démolition des vestiges de la ville incendiée par les Allemands puis ériger les futurs logements, rétablir l’alimentation en eau froide, les évacuations des eaux usées et pluviales … À cette période, l’entreprise Brocard soumissionnait, comme les autres entreprises : la ferblanterie et le sanitaire.
C’est à partir de 1955 que Jean ALBRECHT sous l’impulsion des cabinets d’architectes grouillant de personnels dessinateurs, métreurs, conducteurs de travaux, que se développe la section chauffage dans l’entreprise. Ce nouvel atout impose l’embauche d’ouvriers qualifiés et augmente d’une façon significative le chiffre d’affaires.
La nouvelle structure était à même de répondre rapidement aux travaux de chauffage et sanitaire pendant la période des vacances. Ce fut le cas pour les établissements BILLARD, l’entreprise Brocard, ainsi que tous ses fournisseurs s’engageant à livrer le matériel et les liaisons sur le réseau existant pour que la chaudière de l’usine soit opérationnelle à la fin des congés.
L’essor de l’entreprise commence avec les Alsaciens, sollicitée pour l’admission de travaux de chauffage et sanitaire dans les sanatoriums de Salem, Aubure et Schirmeck. Cette première grosse affaire, fut une très belle référence.
Les effectifs des entreprises de chauffage sanitaire étant limités, chacune d’elles fluctuait entre vingt et trente monteurs, les gros chantiers leur échappaient au profit des entreprises Nancéennes. Afin de remédier à cela, l’idée leur vint de se grouper.
C’est en 1966 que les chefs d’entreprises décident d’étendre la solidarité en créant une société de groupement d’achats composée de 7 administrateurs représentants les 7 entreprises participantes, avec un PdG en la personne de monsieur Jean Albrecht, la raison sociale en est SA Hydratherm. À partir de ce moment, monsieur Albrecht partage son temps, 50% SA Brocard, 50% SA Hydratherm, ce qui impose l’embauche d’un technicien chauffage chez Brocard.

Si dans les premières années madame Brocard n’était pas très présente au bureau, excepté pour assurer les fins de mois, le développement de l’affaire justifie qu’elle y apporte son concours ; elle y assure toute la frappe, le social, et toutes les paies et ce jusqu’en 1980.
 
À partir de 1980 et jusqu’en 1993 c’est son fils Jean-Marie GÉRARD qui dirige l’entreprise, elle comptera jusqu’à 40 personnes.
En 1993 l’entreprise est vendue à Jean-Marie DURIVAUD qui la dirigera pendant 10 années.
En 2003 le groupe JULES CUNIN SA rachète la société BROCARD SA, cette société emploie 12 salariés, son équipement est obsolète mais les compagnons qui y travaillent ont un vrai savoir faire et une grande ancienneté. Ils sont présents depuis le début de leur carrière, la plupart ont passés plus de 40 années chez BROCARD SA.
Lorsque nous avons décidé de racheter BROCARD SA, c’est vraiment ce critère  humain que nous avons retenu.
Après 3 années de restructuration, nous aurons déménagé l’entreprise de la rue de la BOLLE à MARZELAY, changé l’ensemble de l’équipement, véhicule, outillage, informatisé l’entreprise et recruté son dirigeant.
L’entreprise est sur les rails, Mickael GOURY nommé directeur  à l’âge de 26 ans la dirige depuis le 22 août 2007. Elle compte aujourd’hui 25 salariés, réalise un chiffre d’affaire de deux millions cinq cent mille euros (2.500.000) nos anciens compagnons transmettent les valeurs aux jeunes compagnons de BROCARD :
  • satisfaction de nos clients,
  • qualité de nos réalisations,
  • attachement à l’entreprise,
  • transmission du savoir.

  140 ANS

                      
 
 
Les Fililales
du groupe
utiliser les flèches pour défiler
Cunin Fluides
Cunin Couverture
Cunin Maintenance
La Robinetterie
Cunin Export
Cunin Russie
Cunin Chine
Enertex
Eseleq
Cunin Algérie
Brocard SARL
Cunin SARL
Cunin Industrie
Imaginé par NEFTIS - CMS : Flexit©